Patients (sorti le 1er mars, donc on l’a été !!)

Ça fait un bail qu’on n’était pas retourné au ciné ! Faute de temps simplement, parce qu’il va de soi qu’on a raté un paquet de films qu’on voulait voir, Moitié, Comparse et moi !! A première vue, celui là n’était pas la grosse déconnade qui remontait le moral en ces temps moroses ! Ajoutons qu’on a choisi un lundi pluvieux, et il ne reste qu’à sortir la poutre et la corde !!! J’ai tenté de le vendre à Moitié : « tu viens avec nous, on va voir le film sur l’histoire de Grand Corps Malade, ça se passe à l’hosto, pendant sa période tétraplégique » ? Refus … comprends pas !!!!

L’histoire : Des néons… un hôpital visiblement … un infirmier plein de finesse qui hurle « il est à qui le tétra dans l’couloiiiiir ? » et nous, on est le tétra justement. On est Benjamin (Pablo Pauly), on a sa vision, un laps de temps.

C’est un jeune basketteur, étudiant en STAPS (la totale quoi !!!) qui a eu la très mauvaise idée de sauter la nuit, tête la première, dans une piscine inconnue …pas assez d’eau, ça ne pardonne pas …

On suit un peu les premiers temps de sa nouvelle vie, de son long combat. Beaucoup de néons d’abord, des confidences de proches, ses parents, toujours présents. Puis un transfert dans un institut de rééducation. Son premier réveil là-bas … Son kiné, François (Yannick Rénier), partenaire primordial, avec qui le feeling passe directement.

Sa nouvelle manière de vivre est évidemment très compliquée, avec un assistanat pour les moindres tâches.

Jusqu’au jour où la récompense arrive … Un fauteuil ! L’indépendance !! L’espoir !!!

Et les premiers copains qui vont avec !! Steeve (Franck Falise) et Farid (Soufiane Guerrab).

Là comme ça, ils ressemblent à 2 jeunes ordinaires, mais l’un est tétra, dans le centre depuis très longtemps pour d’obscures raisons, l’autre est « juste » para, mais a toujours connu les centres ayant un grave problème aux hanches.

S’ajoutent peu à peu, Toussaint (Moussa Mansaly) et Samia (Nailia Harzoune) dont le charme ne laissera pas Ben indifférent… Et tout cela donne une bonne Dreamteam qui s’encourage, se conseille et se charrie !

Mon avis : Sachant que c’est l’histoire de l’accident de Grand Corps Malade il n’y avait pas un énorme suspense sur sa capacité à récupérer …

Pour ceux qui ne reconnaissent ni le nom ni l’image, le son vous dira forcement quelque chose, le roi du slam avec une voix grave reconnaissable entre 1000.

Bref, là n’était pas l’enjeu ! Mais naïvement, je pensais qu’il jouait son propre rôle … n’importe quoi !!! Ce rôle est superbement joué par Pablo Pauly, on se disait que ça devait être super dur de jouer une personne tétraplégique et que ça soit crédible, ce qui est 100 % le cas !

Malgré le thème et certaines histoires très plombantes, ce film est un super agréable à regarder (oui je sais, c’est une phrase bizarre vu le thème !) ! Bourré d’humour (on s’est fait pipi dessus avec l’ouverture des volets de sa chambre la toute première fois par son aide-soignant Jean-Marie, les réactions de la désinhibée frontale, ou encore le pauvre Samir qui n’a plus de mémoire immédiate !), on trouve simplement des jeunes qui aspirent à vivre normalement, en déconnant comme n’importe quels jeunes.

Et on est obligé de se dire qu’on a de la chance, jusqu’à aujourd’hui, que tout peut basculer… ! Et aussi, de parfois ajuster notre regard sur le handicap. Comme le disent les jeunes du centre lorsque les copains de l’équipe de basket viennent voir Ben : « ils ont pas l’habitude de voir des gens comme nous, ils savent pas comment réagir », mais parfois une simple réaction normale est attendue, et suffit !

Par contre, le film ne va pas jusqu’aux débuts de son écriture de texte. Je pensais que c’était à ce moment là, où il était un peu cloué au lit qu’il s’était mis à écrire, mais … visiblement, c’est plus tard ! J’ai aussi envie de savoir où s’arrête la réalité et où commence la fiction, si les personnages ont vraiment tous existé et comme ça, etc.

Pour résumer :

  • L’histoire de Ben / Grand Corps Malade qui après un mauvais choix de jeu avec ses potes se retrouve tétraplégique incomplet et lutte pour récupérer.
  • Loin d’être plombant, film sans doute assez vrai, fait de rires (on retrouve un peu l’humour de Driss dans Intouchables) et de moments plus graves
  • Très très beau film, à la hauteur des textes qu’il écrit maintenant.
  • Il ne passe plus beaucoup, mais il doit encore se trouver, sinon jetez-vous dessus quand il sortira en DVD ou passera à la télé. En attendant, regardez juste ça pour avoir le ton !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s