L’hermione (Granger ?) – Jean-Yves Delitte

couv

Après La Boussole et l’Astrolabe du même auteur, voici L’Hermione. Toujours un livre dédié à Moitié !

L’histoire ? Nous sommes le 5 septembre 1791, dans la baie de Chesapeake, l’Hermione gagne une bataille contre les anglais. Pourquoi ? Les français se sont engagés à défendre les insurgents (traduire les habitants des colonies anglaises d’Amérique) contre les Anglais !

1ere page

Puis, flash-back : nous voilà en 1779, en Angleterre où un espion anglais, John Rodney, fait son rapport sur l’activité des ports français.

angleterre 1

Il craint qu’il ne se trame quelque chose. Seulement, ses supérieurs veulent en savoir plus et l’envoient à Rochefort espionner les arsenaux.

Puis, nous partons directement pour Rochefort, quelques mois plus tard, où le commandant de l’Hermione, Louis-René-Madeleine Levassor de la Touche Tréville, reçoit un garde du corps en provenance du ministère de la Marine.

rochefort arrivee du garde du corps

Nous suivrons donc 2 camps à partir de maintenant : l’avancée du travail de l’espion anglais et la réparation de l’Hermione pour sa mission. La Touche-Tréville s’énerve de la présence de ce garde du corps, mais ce dernier décèle la présence d’espions éventuels : un Marquis de Saint-Vincent âgé d’une quarantaine d’années : le seul marquis de Saint-Vincent connu est décédé il y a peu à plus de 80 ans … Louche !

Une très belle double page nous illustre le chantier de restauration du navire, les échafaudages en bois, etc.

double page chantier naval

Lors du rendez-vous à l’ile d’Aix pour apprendre la nature de sa mission, La Touche-Tréville rencontre le fameux La Fayette qu’il transportera en Amérique sur son navire !

la fayette

Et c’est à leur retour que le personnage au bandeau bleu peint sur les yeux réapparait, Black Crow ! Il n’a rien à faire là et pose simplement une question d’ordre pratique !

black crow

L’étau se resserre autour de l’espion anglais, il doit fuir l’auberge où il est descendu … Il change donc à nouveau d’identité pour fuir les services secrets français et brouiller les pistes.

nouveau nom

Son but est de réussir à tuer La Fayette pour retarder l’intervention française en Amérique.

pigeon voyageur

Mais heureusement, il finit par être tué quelques jours avant le départ de la frégate. L’ensemble se termine par une magnifique illustration de la belle Hermione voguant vers l’Amérique.

derniere page

Le contexte de tout ça ? Difficile de passer à côté de l’Hermione ces temps-ci !!! Pour ceux qui ne la connaissent pas, l’Hermione est donc une frégate française construite en moins d’un an en 1778 à Rochefort (à l’embouchure de la Charente).

Combatlouisbourg400_004210900_1924_14072007

Son commandant est bien La-Touche-Tréville.

LA touche

Autour de 1780, la France s’engage officiellement dans le conflit américain. Le navire fera partie de la flotte envoyée combattre outre Atlantique. Il servira également à ramener La Fayette là-bas, lui qui veut encore et toujours combattre, et qui est l’artisan de la participation française !

La fayette

Et comme c’est vite expliqué dans la BD, la France, sur le papier, n’avait aucune raison de participer à cette guerre d’indépendance : si on résume : un roi aide des révolutionnaires à virer un autre roi … aaaaah, ces français … !!! Aucune raison sauf une : faire ch… les anglais !! Comme quoi, ça tient à peu de choses les amitiés entre grandes nations !!! Comme les anglais nous avaient bien ridiculisés pendant la guerre de 7 ans, on s’est dit « s’ils pouvaient perdre un peu à leur tour, et en étant plusieurs contre eux, on a p’têtre une chance ! ».

Bref, après cette campagne, l’Hermione regagne Rochefort. Puis, pendant les guerres révolutionnaires, elle reprend du service contre l’Angleterre (Idéfix !), mais cette fois, aux mains d’un capitaine inexpérimenté. Résultat : elle coule au large du Croisic … Triste fin pour un navire de légende !

Fin … fin … c’était sans compter sur une poignée de passionnés qui ont décidé de reconstruire ce navire avec les techniques d’autres fois ! Là où on voit que les temps changent c’est qu’ils ont mis 17 ans à le faire au XXIeme siècle, quand on avait mis un peu plus de 6 mois au XVIIIème ! Les bagnards, y a que ça de vrai !!!

hermione nouvelle

La traversée vient juste de s’achever à Yorktown il y a moins d’une semaine et le périple est à suivre sur les réseaux sociaux ou le blog ! Perso, ça me file des frissons chaque fois que je la vois naviguer !!!!

Si vous voulez en savoir plus, le génial Franck Ferrand a consacré un « Au coeur de l’Histoire » au navire mythique, cliquez ici et devenez accro à cette émission au passage !!!

Mon avis sur la BD : j’ai avancé par rapport à la précédente : en fait le titre est précédé de la mention « Black Crow raconte » et un long paragraphe au début du livre, raconté effectivement par Black Crow puisque signé par lui, donne les grandes lignes de l’histoire du navire.

entree black crow

C’est donc pour cela qu’on le retrouve dans toutes les histoires de l’auteur !!! (oui, je suis blonde !) : c’est son fil rouge !!

Autre truc que je viens de lire sous le nom de l’auteur : « peintre officiel de la marine » … voilà qui explique les superbes représentations de navires d’époque : aussi bien dans La Boussole et l’Astrolabe que dans l’Hermione !

Pour le reste, l’histoire se contente de raconter la vraie histoire, rajoutant une petite intrigue d’espion anglais, mais assez limitée en suspense puisqu’on sait évidemment que La Fayette ne meurt pas assassiné de la sorte !!! Intrigue simple prétexte donc !

Pour résumer :

  • Une BD qui permet de comprendre un peu l’actualité puisqu’une réplique de la frégate l’Hermione vient d’être construite et de refaire le voyage de La Fayette.
  • Cela permet également de mieux comprendre le lien entre la France et les États-Unis.
  • Les dessins maritimes sont très beaux effectivement, mais rien à faire, j’ai toujours du mal à me repérer dans les personnages : leurs noms ne sont pas toujours donnés, les flèches de bulles pas toujours bien orientés, et leur look est toujours très très proche. Pas facile facile, heureusement que je connais l’histoire !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s