L’assassin de la tour de Londres – Christian Jacq

couv26768085

C’est le second de la série que je lis ! Rien que le titre était attrayant !

L’histoire ? Le superintendant Scott Marlow est de corvée de cérémonie protocolaire à la tour de Londres.

1024px-Tower_of_London_viewed_from_the_River_Thames

C’est la cérémonie d’installation du nouveau gouverneur : Lord Henry Fallowfield. Il est entouré par les hallebardiers de la tour, les Yeomen Warders qui devaient être habillés comme ça :

url

Mais au tous les jours, ils sont plutôt comme ça :

tenue normale

Il est entouré par plein de monde disposé sur la pelouse de Tower Green.

15-tower_green

Notamment le docteur Richard Matthews (médecin de la tour), le grand chambellan Sir Timothy Raven, Patrick Holborne (le lieutenant de la Tour), Elie Bronstein (le secrétaire particulier du gouverneur), et Miss Myosotis Brazennose (secrétaire en chef de la tour). Il y a aussi une belle jeune femme, Jane Portman, qui est conservatrice des collections historiques de la tour. Une autre femme n’est pas loin : Lady Ann Fallowfield, femme du gouverneur. Même les corbeaux sont dans le coin et se posent sur la tour sanglante.

tour sanglante

Ils n’étaient pas le seul à y être : un vieux yeoman fou y lance un sinistre : « Tremblez, tremblez » pendant la cérémonie… glups … Et tout s’accélère alors : dans la foulée, Lady Followfield reçoit une missive la convoquant à la tour sanglante… Et zou, le smog (fameux brouillard de Londres) s’abat sur la foule, plus personne ne voit à plus d’un mètre. Il reste un certain temps, et se dissipe d’un coup pour ouvrir sur … le vieux yeoman qui brandit la tête de Lady Ann Fallowfield du haut de la tour sanglante …

Aussitôt, le superintendant rappelle Higgins à l’aide sur cette enquête qui approche de très près la couronne d’Angleterre. Il faut donc résoudre tout ça rapidement. Higgins arrive donc, passe tous les résidents de la tour au peigne fin, et décide même de s’installer dans l’enceinte !!! Il pose des questions à tout le monde et finit par les convoquer dans la chapelle Saint-Jean …

chapelle saint jean dans la tour blanche

Mon avis ? Un peu déçue … Je sais que c’est sans doute la raison de vivre des séries, mais j’ai trouvé que c’était vraiment la même chose que le tome 1. Même procédé, même déroulé, même dénouement ou presque…

Il m’a fallu tout d’abord comprendre un peu les lieux … Parce qu’il est souvent question de tours, diverses et variées, de portails etc. J’étais un peu perdue !

Tower_1597

Comme dans le 1er volume (Le crime de la momie), j’ai eu du mal à percuter les déductions d’Higgins au fur et à mesure des questions qu’il pose. Je ne voyais pas où il voulait en venir. Puis d’un seul coup, il a un éclair de génie, trouve et convoque tout le monde dans une pièce. Mais nous, on a rien suivi. On ne soupçonne même personne tellement on est aussi dans le smog ! Et même quand il explique personnage par personnage à la toute fin, on a du mal à comprendre les raisons du crime…

Quand au pauvre Marlow … Il passe vraiment pour le gros débile de service ! Déjà parce qu’il n’essaye même pas de résoudre l’enquête tout seul : il appelle direct Higgins au secours ! Et surtout, il est à la traine toute l’enquête, il ne pose jamais une question intelligente, et on sent qu’Higgins n’a même pas confiance quand il lui confie une tâche ! Quand au dénouement, comme pour le 1er, chaque fois qu’Higgins parle à un personnage, Marlow se dit « C’est lui ? dingue, je n’aurai jamais soupçonné ». Puis Higgins arrive à démontrer l’innocence du personnage, et passe au suivant et là, rebelote, Marlow se dit : « C’est lui ? dingue, je n’aurai jamais soupçonné ! ». Quand il lit le carnet de notes d’Higgins et qu’il voit son nom dessus, il se dit direct « il me soupçonne » (rappelons qu’il est grosso-modo le patron de Scotland Yard ….) … J’ai envie de dire : « heureusement qu’il est sensé avoir bossé des années avec lui, parce que déjà, nous, en 2 livres on a chopé sa technique : on sait que les 2 derniers personnages à être énoncés sont les coupables mais ceux d’avant n’ont rien fait, ou rien de grave ! ».

Je n’ai pas super accroché sur les personnages non plus. Ils ne sont pas franchement antipathiques ou franchement sympathiques. Ce qui fait qu’on a envie de rester neutre nous aussi !

Pour résumer :

  • Une sympathique enquête à la tour de Londres autour d’un meurtre spectaculaire et gore, comme on en faisait dans ce lieu au Moyen-âge et à la Renaissance !
  • Un ancien inspecteur reprend (encore) du service, et interroge tout le personnel de la cour avec tact et flegme britannique.
  • Même si tout est fait et raconté avec goût, je ne pense pas en relire un autre tout de suite : ils sont trop similaires entre eux, et pour les apprécier, il faut sans doute laisser un peu de temps entre chaque…
Publicités

2 réflexions au sujet de « L’assassin de la tour de Londres – Christian Jacq »

  1. Ping : Les enquêtes de Setna – Christian Jacq | PLEIADE, TIRADES ET MARMELADE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s