Murena – La déesse noire

couv

Hâte de savoir la suite, hâte de savoir la suite !!!!!

L’histoire ? 1ère page, nous apprenons une mort qui affecte Néron (information importante : il a donc un cœur !!!), celle de Burrhus, ancien préfet des cohortes prétoriennes.

1ere page

Puis, la seconde page nous ravit :

Murena5_FRNL_Quadri_p05-18.qxd

Parmi la foule, Acté se balade. Elle n’est plus favorite, et redevient anonyme. Mais pas pour tous : Lucius Murena l’aperçoit. On se doutait bien que Lucius Murena était amoureux d’elle mais quand tu as l’empereur en concurrent (et ami) tu ne t’y risques pas, alors que maintenant, c’est différent ! Son copain poète qui l’héberge : Pétrone, ose un petit « plus on est de fous, plus on rit » et invite la belle à vivre avec eux !!!! Chic chic chic enfin une vraie histoire d’amour, ça manquait !!!!!!!!

Sans transition, on enchaine sur le charmant Massam … le voila en train de combattre en privé pour les invités de Poppée …

massam

Il gagne, il tue son adversaire, jusque là tout va bien, et demande à ce qu’on donne un homme (celui qui lèche le sang au-dessus) à manger à sa panthère. Et on le fait bien sur !!! (C’est assez surprenant que Rome ne chute qu’en 476 non ?). Il faut quand même que Poppée remercie son invité tueur … Je vous laisse deviner comment … Là encore, on ne sait pas encore vraiment pourquoi, mais on se doute que ça a son importance …

Parallèlement s’organise une course de chars à laquelle Néron participe. Il a la trouille le Néron. Il est sur de battre tout le monde (chevilles ….) mais il ne connait pas le champion des rouges. Néron choisit le bleu, couleur qui représente le champion du peuple (comme autres couleurs, vous aviez aussi blanc et vert, rappelez-vous Ben Hur !!) Juste avant la course, il aperçoit le champion rouge, et c’est … une femme masquée !!! La course commence, effectivement il « bat » tout le monde sauf … les rouges qui s’accrochent !!!

char

Et le petit souci de l’empereur mégalo … c’est ça :

rouge

Le peuple encourage les rouges … et les rouges gagnent !!! Bim, un petit coup sur ton égo Néron … Surtout qu’en rentrant dans les coulisses, il reçoit un parchemin qui dit : « Souviens toi de Britannicus, lui ne t’oublie pas ! »……. (et là, ça ne peut plus être sa mère vu qu’elle est morte !!!)

Ça c’est une chose … Mais l’autre chose pas cool, c’est que dans cette bulle là, regardez bien en bas à droite :

char

Lucius et Acté sont ensemble et se font des petits calinous pendant le spectacle… Et c’est alors que j’ai mieux compris la page de titre :

page titre

Qui est cette fille me direz-vous ? Vous vous souvenez quand Lucius déprimait et que son copain lui avait présenté une jolie esclave : Arsilia, formée par Poppée, pour le distraire ? Et bien, Poppée l’a rappelée auprès d’elle, et l’a donc poussée à laisser son amoureux. Donc elle est un peu vénère de le retrouver dans les bras d’une autre dont il semble épris … du coup, elle va aller cafter à sa maitresse, et on se doute bien qu’avec une vipère pareille, ça ne va pas en rester là … grrrr !

Bon, revenons à nos moutons, Néron est vexé. Il lui faut absolument retrouver la fille qui l’a humilié et qui semble porter les couleurs de Britannicus … La traque commence, incognito bien sur. Et la, bim, il arrive dans une espèce de taverne où il recroise saint Pierre qui est en train de s’organiser un p’tit bras de fer caritatif … Néron lui donne même de l’argent pour les nécessiteux … Et Pierre ajoute : « Si tu veux que je te retrouve, dessine un poisson ». Là encore, on ne sait pas pourquoi mais on sent que ça va avoir de l’importance (enfin si, on sait pourquoi : Pierre est sensé avoir été persécuté sous Néron. Le seul truc bizarre est que l’on n’a pas encore croisé Paul !).

Mon avis : Je vous ai volontairement passé la fin de ce tome, car elle m’a fait bouillir, c’est juste horrible !!!!! Et le pire, c’est qu’on n’en est qu’au tome 5, donc Néron n’est pas prêt de mourir !!!

On peut dire que j’ai tourné les pages encore plus vite que lors des précédents opus … La recherche d’une inconnue qui roule l’empereur dans la farine, ça c’est passionnant ! La présence des premiers chrétiens parmi toutes ces intrigues, ça c’est intéressant ! Et une vraie histoire d’amour, ça c’est émouvant !!! La recette est là, et fonctionne de mieux en mieux !

Pour résumer :

  • Une course de chars où l’empereur ne gagne pas met le feu aux poudres. Son égo est touché, sa folie prend de l’ampleur.
  • Une favorite qui commence à tirer des ficelles invisibles … On sent que les mauvaises nouvelles vont s’enchainer pour les gentils de l’histoire !
  • Franchement, plus j’enchaine les tomes, plus je deviens accro … Et le plus terrible la dedans : la bibliothèque est fermée lundi !!!!!!! bouhouhouhouhouhou !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s