La tête haute … mais le moral bas !

334715.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Comparse voulait voir ce film, Moitié est parti en mer, c’est une fin de week-end, la bande-annonce m’a interpellé et c’est quand même l’ouverture du festival de Cannes (toute cette pression) !! Nous voila donc parties toutes les 2… L’histoire ? Nous sommes dans le bureau de Florence Blaque (Catherine Deneuve), juge pour enfants. Une mère (Sara Forestier, toujours présente pour les rôles bizarres !) est là pour des problèmes de scolarité de son fils aîné : Malony Férandot. Elle a du mal à s’exprimer correctement et s’énerve sur son autre fils, encore bébé, qu’elle porte dans les bras. Elle s’énerve au point de claquer la porte, en laissant les affaires de Malony à la juge, en lui disant qu’elle n’a qu’à le placer, parce qu’elle, elle n’en peut plus. Le boutchou assiste à cette scène avec des yeux ronds, ne comprenant pas trop ce qu’il se passe, et voit sa mère repartir sans lui. Ambiance.

Quelques années plus tard … Même bureau, même juge, même enfant (l’inconnu Rod Paradot) devenu un ado à problèmes (c’est étonnant ?!).

350778.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Il est convoqué avec sa mère parce qu’il a conduit (avec elle sur le siège arrière) une voiture sans permis, faisant accessoirement du rodéo avec … Tous deux sont morts de rire quand la juge précise que c’est grave… Malony se fout de tout, a des accès de violence qu’il ne contrôle pas, s’est fait jeter de tous les collèges de Dunkerque (tient … c’est dans le Nord … étonnant ?! pourtant ce n’est pas un Confessions intimes ?!). Il part en live contre son éducateur, vit de nouveau avec sa mère, toujours aussi inconsciente donc. La juge décide de le placer dans un foyer contrôlé et de lui donner un nouvel éducateur : Yann (Benoit Magimel). Ce dernier l’emmène dans ce foyer qui est totalement paumé dans la montagne.

190979.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Après d’âpres négociations, Malony accepte de rester. Il est recadré progressivement, mais conserve encore ces problèmes de violences. C’est alors qu’il croise le chemin de la fille d’une des éducatrices : Tess (qu’on a appelé Anne Sila tout le film, pour que vous ayez une idée de son look ! J’ai même souvent confondu Malony et Tess !). Peu à peu la jeune fille va oser approcher cet écorché vif, et le familiariser avec l’amour qu’il n’a jamais reçu. Mais on ne rentre pas dans le droit chemin aussi facilement, sans repère, Malony continue les bêtises, de plus en plus importantes, mais au final, sans jamais vraiment l’intention de nuire….

Mon avis ? C’est un très bon film, à la limite du documentaire parfois, mais par contre, il ne faut pas y aller pour se remonter le moral !!!!!

D’entrée de jeu, on plaint ce pauvre gamin de 4-5 ans qui est traité de la sorte par sa mère. Et on comprend en un claquement de doigts les raisons de son attitude future …

Rod Paradot, bien que ne se décrivant pas comme un acteur, est excellent, on croirait même à un rôle de composition !! Il arrive parfaitement à doser la violence retranscrite parce que tout le film on s’est dit : « il n’est pas méchant le gosse, ce n’est pas lui le meneur des problèmes dans ses centres ou foyers, il a un regard bon, mais bon sang, c’est sa mère qu’il faudrait mettre en foyer !! ». Il arrive donc à jouer un jeune délinquant agressif et à fleur de peau, tout en réussissant à faire voir ce qu’il a à l’intérieur du cœur, la souffrance qui l’emprisonne et lui empoisonne la vie.

Deneuve en juge est assez crédible… Qu’il doit être difficile de n’être confronté qu’à ce type de jeunes et être impuissant face à leur mauvaise évolution … Bon, par contre, à son âge, une juge ne devrait-elle pas être en retraite ? Et à son âge, un procureur ne devrait-il pas être encore à l’école ???!!!

Benoit Magimel aussi rentre très bien dans son costume d’éducateur au passé tumultueux. Il a un côté « Pascal le grand frère » ! Et on a envie de lui faire confiance…

Sara Forestier est, elle aussi, parfaite en mère irresponsable et frappadingue !!!!

Pour résumer :

  • Sans repère parental, on suit la descente aux enfers du jeune Malony. Il est bien suivi et aimé par une bienveillante juge pour mineur et assez bien encadré par un éducateur. Mais au final, seul l’amour dont il a manqué et qu’il trouvera sur son chemin, le sauvera. Autre titre que ce film aurait pu porter : « A bout de bras » …
  • Très beau film qui pourrait être adapté à tellement d’enfants hélas. Il ouvre d’ailleurs le débat car, clairement, il nous ramène à cette réflexion universelle : « en tout, cherchez la mère »…
  • Les acteurs sont tous parfaits dans leur rôle et méritent la pub qui leur est faite.
  • Regardez la bande-annonce et uniquement si vous avez le moral en ce moment, allez voir ce film, il le mérite !

Publicités

Une réflexion au sujet de « La tête haute … mais le moral bas ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s