Moi, Auguste, Empereur de Rome

affihce

Petit passage à Paris et évidemment, expos à gogo ! J’allais à cette expo avec un double sentiment : l’envie de redécouvrir un chapitre qui m’avait beaucoup plu pendant mes études : le règne d’Auguste ; et la peur d’une expo-fleuve du grand palais : mauvais souvenirs d’expositions interminables (Paris 1500, les portraits, etc.).

De quoi ça parle ? Aucun suspens avec le titre de l’expo ! Ça parle du 1er empereur (je le rappelle : César n’a jamais été empereur, on est d’accord !!!) romain.

La 1ère salle, d’entée de jeu, plante le décor … Qui nous accueille ? ZE représentation de l’Empereur, magnifiquement mise en valeur et en lumière … (ça m’a fait quelque chose de la voir enfin en vrai !!!)

prima porta

L’accompagne une longue frise chronologique liant l’histoire de Rome avec l’histoire personnelle d’Octave/Auguste. Cela nous rappelle qu’il est né en -63, qu’il est adopté par César dans son testament (-44) et devient donc son héritier. Mission number one : venger César donc 2nd triumvirat avec Antoine et Lépide. Ils luttent ensemble contre les césaricides, the grande date est la bataille de Philippes en -42 où Antoine et Auguste battent Brutus et Crassus. Mais comme tout romain qui a les dents qui rayent le plancher, ils finissent par se combattre entre eux !!! The date majeure de ces combats c’est -31, Actium, où Octave bat Antoine et ses armées.  Bref, Octave devient le héros de Rome, le sauveur de la République. Il refuse les honneurs qui peuvent être apparentés à la royauté (Rome a des mauvais souvenirs de royauté, et c’est un peu ce qui a causé la mort de César, donc il ne s’y risque pas … en apparence !). Et après quelques temps à dire « ok j’suis l’meilleur, mais nan, nan, pas de titre d’Auguste, s’il vous plait pas de photos », il cède en -27 (moui, il n’a pas dit non hyper longtemps non plus !!) ! Et pour enfoncer le clou, il devient Pontifex Maximus en -12. Donc le gars a tous les pouvoirs ! Il règnera jusqu’en 14 (vous faites le lien ? Ce sont les 2000 ans de sa mort, enfin, on les célèbrera le 19 août …).

Donc on rappelle que son prénom reste Octave, Auguste n’est que son titre par lequel on l’appelle par habitude puisqu’il est le 1er à le porter…

Bon, il fallait un peu vous résumer la vie du héros … Maintenant l’expo en elle-même (il est possible que ma mémoire me fasse défaut sur l’enchainement des salles mais je vais faire de mon mieux !) …

Passée cette 1ère salle, on apprend un peu à connaitre le contexte de son apogée avec une salle plus où moins consacrée à Actium, les origines lointaines et plus proches (les composants des 2 triumvirats sont en buste), la bataille et du triomphe qui a suivi, leur représentation dans l’art (ici une partie du relief conservé à Budapest).

relief d'actium

La salle suivante nous raconte la famille d’Auguste (il faut un peu prendre des notes, parce qu’entre les mariages à répétition, les morts, les séparations, les enfants adoptés, c’est à s’y paumer !) : un arbre généalogique illustré par des bustes (superbe salle : j’ai toujours adoré les bustes impériaux !!!).

url

Et en face, les différentes représentations du visage d’Auguste en fonction des époques. 4 types différents dont le type le plus connu est celui dit de Prima Porta (rappelez-vous, la 1ère statue, en armure, où il a un peu des mèches façon Alexandre). Et au centre des exemples, Auguste en grand pontife.

auguste grand pretre

Puis les représentations sur les pierres dures, avec une collection de camées exceptionnels exposée.

auguste-5-502515_0

Et la diffusion de la représentation dans l’Empire notamment par les différentes monnaies.

Vient ensuite l’évocation des œuvres laissées dans Rome par Auguste avec sa célèbre phrase : « J’ai trouvé une ville en brique, je laisse une ville en marbre ». Sont présentées des représentations privées de sa villa et celle de Livie (sa femme) sur le Palatin.

Maison-dAuguste-Deuxième-style1,

Puis les monuments officiels sont présentés : le tournant décisif étant la construction de l’Ara Pacis (autel de la Paix) entre -13 et -9.

ara pacis

L’axe est placé sur l’influence du « style ara pacis » sur les œuvres privées : la finesse des reliefs présentés, le délicatesse est un bonheur pour l’œil.

Le 1er étage s’annonce. Il traite entre autres de l’art augustéen dans tous les types d’objets du quotidien : les sièges, les candélabres, l’art funéraire, la vaisselle. Sont surtout présentés des objets de Pompéi (puisque Pompéi disparait en 19 après J-C et qu’Auguste meurt en 14, la plupart des objets retrouvés datent de son règne et l’illustrent parfaitement), dont de nombreuses pièces du trésor de Boscoréale (un riche pompéien avait planqué toute sa vaisselle en argent dans un tonneau quelques temps avant l’éruption !) (bon, il est au Louvre mais le revoir est toujours un bonheur !) :

boscho

Et encore une fois, la finesse de l’exécution des reliefs est juste bluffante et superbe, on ne s’en lasse pas !

Nous enchainons avec la diffusion de l’art impérial dans les différentes provinces de l’Empire : l’Afrique, l’Espagne, la Germanie, la Gaule…

auguste

Et justement c’est sur nos monuments à nous, décortiqués et reconstitués par images de synthèse que s’achève la visite.

theatre d'arlezs

La dernière image (et quelle image … marquante !) étant l’ombre d’une statue d’Auguste qui ornait le mur de scène du théâtre d’Arles sur le mur de la pièce…

10173642_10152345487712375_867154814_n

Personnellement ça m’a donné l’impression que l’ombre d’Auguste planait toujours …

Mon avis ? Les œuvres étaient exceptionnelles, quelques-unes du Louvre mais la plupart des musées d’Europe … Rien que pour la Prima Porta sur laquelle j’ai longtemps bavé, ça valait le détour !

Mais au final, mes 2 sentiments de départ sont restés !

J’ai beaucoup aimé la salle des portraits de la famille d’Auguste et des 4 grands types de représentation de l’empereur. Les textes étaient bien faits, concis, clairs.

Par contre, le monde qu’il y avait, les vieux qui te passent toujours devant (rien n’a changé !) et qui scotchent les cartels comme s’ils étaient tous seuls, l’amabilité des gardiens de salle, et la longueur que dis-je l’interminabilité de l’expo, la gâchent un peu. Il faudrait vraiment qu’ils instaurent un billet qui te permet de revenir plusieurs fois…

Pour résumer :

  • Une exposition absolument magnifique, sur un thème à la fois connu (on connait tous Octave (qui n’a pas vu la série Rome ?) ou Auguste (au moins de nom)), mais connait-on tous l’ampleur de son œuvre tant politique qu’artistique ???
  • Les œuvres présentées sont toutes des chefs-d’œuvre majeurs (ou presque !) qu’on aura rarement l’occasion de revoir rassemblés …
  • La diversité des thèmes dressent un beau panorama sur l’ensemble du règne, à peu près tout est abordé : la vie, l’ascendance, la descendance, la conquête de territoire, la gestion du domaine, la vie artistique privée et publique, l’influence en province …
  • 2 bémols : le prix (les expos du grand palais sont toujours à 13€, c’est mérité, ça les vaut largement, mais ça les rend inaccessibles au commun des mortels, ce qui est très dommage …) et la longueur (personnes âgées omniprésentes pourtant… se dopent-elles ?) ce qui fait que notre esprit est noyé sous les infos nouvelles ou réchauffées et on a du mal à ressortir avec 2 ou 3 idées claires qui resteront ad vitam aeternam…
  • Si vous en avez l’occasion, allez la visiter, ne serait-ce que pour avoir accès à toutes ces oeuvres rassemblées ! L’expo est ouverte du 19 mars au 13 juillet 2014, tous les jours (y compris le 8 mai) sauf le mardi, de 10h à 20h, nocturne jusqu’à 22h le mercredi. Fermée le 1er mai. Entrée gratuite (prenez donc un taser avec vous si vous voulez voir quelque chose !!!) le 17 mai de 20h à minuit à l’occasion de la nuit des musées.
19 Mars 201413 Juillet 2014

Tous les jours de 10h à 20h
Nocturne jusqu’à 22h le mercredi

Fermeture hebdomadaire le mardi
Fermeture exceptionnelle le jeudi 1er mai
Ouvert le jeudi 8 mai

Pour la nuit européenne des musées : entrée gratuite le samedi 17 mai de 20h à minuit

– See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/moi-auguste-empereur-de-rome#sthash.O58WQkEk.dpuf

19 Mars 201413 Juillet 2014

Tous les jours de 10h à 20h
Nocturne jusqu’à 22h le mercredi

Fermeture hebdomadaire le mardi
Fermeture exceptionnelle le jeudi 1er mai
Ouvert le jeudi 8 mai

Pour la nuit européenne des musées : entrée gratuite le samedi 17 mai de 20h à minuit

– See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/moi-auguste-empereur-de-rome#sthash.O58WQkEk.dpuf

Publicités

2 réflexions au sujet de « Moi, Auguste, Empereur de Rome »

    • Franchement c’est abordable a peu pres par tous les niveaux : chacun prend ce qu il veut ! Et il y a des plaquettes mobiles permettant des zooms sur les oeuvres en particulier… Le gros point noir quand meme c’est la longueur..mais culturellement c’est vraiment hyper abordable!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s