Monuments men, dans tous les sens du terme !

470425.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est la fête du cinéma, « allons voir un bon film Annie » comme chanterait l’autre ! Perso, bossant dans la culture et touchant de près les œuvres des églises, j’étais presque obligée d’aller voir le film pour me faire mon propre avis malgré la critique, et parallèlement, il faut bien l’avouer, découvrir un pan caché de la 2nde Guerre mondiale… Mais, par ma région, bercée par la guerre justement, j’y allais aussi à reculons : trop de guerre mondiale tue la guerre mondiale ! Moitié était motivé, et on trainait le paternel, toujours prêt à critiquer tout haut dans la salle les erreurs des réalisateurs sur le sujet militaire ! Ambiance donc !

L’histoire ? Franck Stokes (Georges Clooney), américain, fait le constat accablant à son président : l’Europe a feu et à sang n’a que faire de l’art … L’Italie et ses merveilles sont détruites tant par l’ennemi que par les alliés …

url

Pire : Hitler a un projet de musée géant avec toutes les œuvres d’art de l’Europe, il pille donc en masse…

url2

Il propose donc de créer un espèce de détachement fait de professionnels de l’art : artistes, conservateurs, restaurateurs, pour soit empêcher les destructions en prévenant les belligérants, soit tenter de retrouver les œuvres pillées ou spoliées. Le voila donc en quête d’hommes …

21045695_20131002093555356.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pèle-mêle on trouve Richard Campbell (Bill Murray), Walter Garfield (le génial John Goodman), Preston Savitz (Bob Balaban), Donald Jeffries (Hugh Bonneville, alias Lord Grantham dans Downton Abbey),

21028195_20130814100150437.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

le français de service Jean-Claude Chaumont (Jean Dujardin, incontournable à la télé ces temps-ci …),

21045696_20131002093643672.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

et il termine son recrutement par James Granger (Matt Damon) conservateur au MET. Après un assez long moment à discuter stratégie, à se former, à se connaitre, à diviser le terrain d’action (en groupes de 2 !), les voilà tous dans le vif du sujet : où sont les allemands et les alliés, sensibiliser au sauvetage des grandes œuvres d’art. Un a une mission à part : James, il doit partir à Paris pour avoir des infos sur le pillage en masse des musées … Il rencontre alors Claire Simone (Cate Blanchett, si métamorphosée que tout le film j’me suis dit « je la connais, je la connais » !!) secrétaire au jeu de paume par où les oeuvres transitaient… Il doit gagner sa confiance pour savoir où partaient les œuvres …

21028190_20130814100149281.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Mon avis ? Enthousiaste !!!! Franchement, tout y est ! Même le paternel n’a rien trouvé à redire ! Si l’histoire met un peu de temps à s’installer et qu’on se dit assez souvent que ce sont des guignols pas super efficaces, ça se dénoue progressivement… Et son mérite principal est de parler d’un aspect de la guerre qui n’est pas très connu, voire totalement méconnu. Je savais qu’avant la guerre, les grands chefs d’oeuvre avaient été emmenés dans des châteaux à l’abri (type châteaux de la Loire ou du Lot, la Joconde était à Montal par exemple). Mais je ne savais pas qu’une brigade spéciale était responsable déjà à l’époque de retrouver les oeuvres et de les sauver…

573452.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 579859.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ces photos sont les vraies… Les scènes du films sont calquées sur elles… On découvre donc des personnages qui ont vraiment existés. Claire Simone dans le film, c’était Rose Valland la « résistante des musées » en vrai…

url3

On découvre également les manigances d’Hitler pour s’approprier (comme Napoléon l’avait un peu fait avant lui mais on n’en fait bizarrement moins d’histoires) les trésors de l’Europe, la mémoire de l’humanité.

Bien sûr, l’humour du film n’était peut-être pas présent à ce point, la désinvolture des américains est sans doute poussée à l’excès, les acteurs tous des monstres sacrés sont grandioses et tellement dans leur rôle qu’on dirait parfois un documentaire, les américains ont forcément le bon rôle de gentils et les russes de très méchants !, le happy-end est scénarisé, mais ça m’a presque réconcilié avec les films de guerre. Un aspect regardé par le bout de la lorgnette… Et si le patrimoine a été dévasté, que les pertes ont souvent été irréparables (la Normande que je suis est bien placée pour le savoir !), au moins, certains hommes avaient réfléchi à ça, et leur réaction a sans doute permis de sauver bien des trésors …

21028193_20130814100149953.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour résumer :

  • Film américain qui s’assume, racontant un pan très méconnu de la seconde Guerre mondiale : au milieu de la sauvagerie des hommes les regarde leur mémoire… Ces objets qui ont traversé siècles et rebondissements, souffrent avec eux. Il évoque donc la perte, le sauvetage, les pillages, les spoliations des œuvres d’art.
  • Il convient de fermer les yeux sur les portes ouvertes enfoncées et le côté américain du film pour en apprécier le mérite. L’histoire est très proche de la réalité historique, des documents figurés et des archives écrites ayant guidé les scénaristes et réalisateurs.
  • L’humour de ce film, les scènes presque cocasses, le charisme de ses acteurs rendent le traitement d’un sujet douloureux plus léger, plus agréable. J’ai trouvé que ce décalage servait le film.
  • Je vous engage donc à aller voir ce film, à ne pas écouter les critiques mauvaises ou bonnes mais à vous faire votre propre opinion, ne serait-ce que pour penser à ces hommes qui ont risqué leur vie pour sauver l’œuvre d’art devant laquelle vous passez tous les jours, une église, un musée, une mairie, une peinture, une sculpture, un hôtel particulier… Si vous doutez encore, jetez un œil à la bande-annonce !!

Publicités

3 réflexions au sujet de « Monuments men, dans tous les sens du terme ! »

    • Disons qu’il faut juste ne pas le classer dans la catégorie « film de guerre », c’est sur qu’on est pas devant le soldat Ryan, mais plus devant un film qui raconte une des histoires de la guerre… Donc c’est vrai que l’action guerrière n’est pas le caractère principal ! J’te dis : pendant un bon moment, le temps qu’ils mettent tout en place, j’me suis dit « ils ont servi à rien en fait ces mecs » … Mais comme c’est plus le principe d’une enquete (enfin, je l’ai vu comme ça), ça prend un peu de temps de mise en place. Mais l’ambiance générale est vraiment très agréable ! Tu me diras ton avis si tu y vas !

      • Ok, je vois. Je pense qu’effectivement, l’erreur serait de s’attendre à un film de guerre alors que ce n’est finalement pas que ça! Merci pour ton avis 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s