La vie rêvée de Walter Mitty

21038197_2013090914481458.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 21061683_20131128104756051.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Y avait longtemps qu’on ne s’était pas fait ça mon acolyte cinématographique et moi-même : un marathon ciné ! 3 films dans l’aprem ! Vive les dimanches d’hiver (et variés !). Nous voici donc devant un film dont nous ignorons tout excepté que « les paysages sont beaux mais que ça met du temps à démarrer » … Il y a 150 affiches au moins, j’en ai sélectionné 2 !

L’histoire : Walter Mitty (Ben Stiller qu’on ne présente plus !) est archiviste chez Life, un magasine américain.

21028184_20130814095254908.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

On apprend également dès le début du film qu’il se renseigne via un site de rencontres, sur une de ses collègues : Cheryl (Kristen Wiig, mais si rappelez-vous les filles, c’était Annie dans Mes meilleures amies – à voir absolument -, elle a aussi joué dans Crazy Night pour vous resituer !!).

511676.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est un homme ordinaire en apparence, mais qui « déconnecte » souvent : il rêve d’une réponse idéale à un méchant patron, d’une scène qui le met particulièrement en valeur façon sauveur de sa dulcinée, etc. Complètement barrée son imagination ! Genre là, Cheryl se plaignait à une amie que le réparateur de frigos n’était pas venu, donc paf Walter s’imagine en aventurier des glaces qui arrive sauver le frigo de Cheryl !

568336.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Un jour où il arrive en retard, on lui apprend que le magasine Life met le papier sous la porte pour ne plus exister que sur le net. Il faut donc tailler dans le vif. Il se retrouve, lui, ses absences mentales et son air maladroit, dans le collimateur de Ted Hendricks (Adam Scott, parfaitement antipathique avec son petit collier de barbe) qui est sensé assurer la transition. Or, ce même jour, il reçoit une pellicule de son photographe phare : Sean O’Connell (Sean Penn que l’on n’avait pas vu depuis longtemps !).

503956.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce dernier indique dans une lettre que la meilleure photo qu’il ait jamais prise est la n°25. Et qu’il lui envoie pour le remercier de son super boulot d’archiviste depuis toutes ses années et la propose comme couv’ du tout dernier magasine papier. Il lui offre également un superbe portefeuille en cuir, gravé de la devise du magasine. Le problème est que … le cliché 25 est absent de la planche contact …

558866.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le voilà donc à la recherche de ce Sean O’Connell, photographe insaisissable et donc de ce négatif … Il mène l’enquête à partir des autres photos de la planche contact, ce qui mène ses déductions au Groenland… Et cet homme parfaitement normal, qui aurait peur de traverser la route hors des passages piétons, se lance dans la quête de sa vie. Elle le mène dans différents pays, à faire les choses les plus folles… Mais va-t-il mener sa quête à son terme ???

Mon avis ? Franchement, ce qu’on nous avait dit est à peu près exact : ça met du temps à démarrer, il y a de très beaux paysages. Les moments avant le départ de Walter à la recherche du photographe sont assez longuets, plats, simplement animés par les rêveries barrées qu’il fait. Son départ sauve sa vie monotone et le film par la même occasion. Il y a quelques rebondissements sans trop alourdir l’histoire. La durée du film est assez convenable, l’ensemble assez positif avec une conclusion sympathique, une belle morale, celle de vivre tout ce qui se présente ! Ben Stiller est crédible, lui qu’on a l’habitude de voir faire le clown, il reste sérieux mais simple et naturel. Et on retrouve avec bonheur Shirley MacLaine (la grand-mère d’In her shoes) dans le rôle de sa mère !

Pour résumer :

  • Un film assez plaisant, avec de bons sentiments (il m’a un peu fait penser à Yes Man dans le principe), mais où on ne se tape pas sur la cuisse tellement on rigole, il faut l’avouer ! Ce n’est pas le film du siècle qui suscite l’émoi et la passion, mais il est simplement agréable.
  • Les acteurs sont à leur place. Ça fait du bien de voir l’éventail du jeu d’acteur de Ben Stiller qui peut donc faire autre chose que des grosses comédies !!! D’ailleurs, il a de plus en plus de marques de l’âge, mais ça lui va bien ! Sean Penn est toujours aussi séduisant et ce côté photographe-baroudeur lui va bien !
  • Le film dure 1h45 environ, et n’a pas trop de longueurs. Les paysages sont splendides, les agences de voyage pour l’Islande ou l’Himalaya pourraient l’utiliser comme pub !
  • Une petite idée de l’ambiance de ce film :

Publicités

Une réflexion au sujet de « La vie rêvée de Walter Mitty »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s