L’Extravagant (et tellement long) voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet

21006006_20130913150332044.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Bon … il faut se dire que ce matin encore je n’avais pas entendu parler de ce film ! J’ai entendu une interview de Jean-Pierre Jeunet sur France Bleu Cotentin (oui, bon, ça m’arrive d’écouter France Bleu quand on ne capte rien d’autre !)… Et ce soir, ma comparse cinématographique me propose ça … J’ai eu beau dire que je détestais Jeunet, elle m’a ressorti Les reines du ring que je l’ai emmené voir contre son gré … J’étais piégée !!!!! Donc c’était parti pour un film dont je ne savais rien d’autre que le fait de détester son réalisateur, ça partait bien …

L’histoire est assez simple mais originale : T.S. Spivet habite dans un ranch du Montana : son père se prend pour un cow-boy (au point qu’on met du temps à déceler l’espace-temps de ce film),

21017104_20130702155510497.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

sa mère est une scientifique qui étudie et classe les insectes.

21017102_20130702155509372.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Parmi leurs 3 enfants se trouvent Gracie qui ne voit que par les concours de beauté (j’ai d’ailleurs appris qu’il y avait une différence entre Miss USA et Miss America … vous le saviez vous ???) ;

21041605_20130919110817462.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Layton le faux jumeau de T.S. qui a tout hérité de son père ; et T.S. qui tient de sa mère et se révèle être un scientifique de génie mais évidemment non reconnu par sa famille. Petite phrase qui résume pas mal de choses : « 2 fées différentes se sont penchées sur le berceau de Layton et moi, une qui a donné à Layton des centimètres, et une autre qui m’a donné les neurones ». Bref, il participe en secret au concours qui visait à réaliser la machine à mouvement perpétuel et le gagne. Commence alors un long, très long trajet en train de marchandises à travers les Etats-Unis : il décide d’aller, en secret toujours, chercher son prix à Washington.

21017103_20130702155509888.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

21041598_20130919110815759.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx (le train est là haut, sur le pont !)

Il tombe ensuite aux mains d’une hystérique de la com’ en manque de promotion et d’enfant par la même occasion.

21041600_20130919110816274.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Les choses dérapent et ne se révèlent pas si roses qu’il l’avait imaginé…

Les acteurs ne sont pas connus de ce côté de l’Atlantique si on enlève la toujours spé Héléna Bonham Carter qui joue le rôle du Dr Claire, mère de T.S.. Judy Davis est juste horripilante dans son rôle de scientifique en manque de notoriété qui tire la couverture sur elle ! Elle m’a un peu fait penser à Edna dans Les Indestructibles ou encore Miranda dans Le diable s’habille en Prada. On retrouve, comme dans tous les Jeunet, Dominique Pinon pour un petit rôle, mais il raconte une jolie histoire donc ça va … Kyle Catlett qui a le rôle titre joue assez bien, mais par contre sa voix de doublage V.F. est assez mauvaise. T.S., comme dans beaucoup de Jeunet, est aussi la voix off narratrice, donc le style « lu, virgule, ouvrez-les guillemets » de la voix de doublure m’a un peu gênée.

Mon avis au final ? Assez mitigé : le filtre que Jeunet met sur tous ses films m’insupporte : ça donne systématiquement et d’emblée un côté glauque qu’ils ne méritent pas forcément. Donc dès le générique, j’ai bouillonné ! Ensuite, il y a des longueurs dans le scénario presque aussi importantes que le train que T.S. prend et c’est dire ! On avait compris que l’Amérique était grande mais là, on s’en est bien rendu compte ! Le rythme est plat, très très plat et au final, l’histoire ne repose pas sur grand chose : si on résume négativement : un enfant sort de son ranch pour prouver qu’il est super plus intelligent et se dégager de la médiocrité de sa famille, fait un loooong voyage, se rend compte que le monde public est encore plus médiocre et rentre chez lui où il continue ses petites expériences. Houra !

Pour résumer : 

  • Film de Jeunet avec tous ses critères…
  • Un film visible par toute la famille, un peu sous forme de conte.
  • Niveau action-rires-rebondissements, pour vous donner une idée : le monsieur pile derrière nous ronflait comme un bienheureux (et fort !).
  • Franchement, regardez la bande-annonce et allez voir un autre film à la place, ça suffira bien !!!!

  • Et si je ne vous ai pas dissuadés, que vous voulez vraiment aller le voir … Préférez la V.O. si vous la trouvez …
Publicités

7 réflexions au sujet de « L’Extravagant (et tellement long) voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet »

  1. Je ne savais pas non plus que Miss USA et Miss America ce n’était pas la même chose! 🙂
    Bon, je crois que tu as bien réussi à me dissuader… En même temps, je ne suis pas fan de film de Jean-Pierre Jeunet non plus et une amie m’a dit qu’elle avait trouvé le livre très moyen aussi…

  2. Moi j’ai vraiment aimé le film!!Simple et poétique, on voyage un moment!Pour ceux et celles qui aiment les ptits films indépendants je pense!Si vous préférerez les films genre « reines du ring » (au hasard) passez votre tour!!!lol

  3. Franchement, de toutes manières, la fin du film tu la devines au début alors … et franchement, si je peux t’éviter de perdre ton temps … (je sais Yo ne sera pas d’accord mais …) !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s