Le C.V. de Dieu – Jean-Louis FOURNIER

CV de Dieu

Une ballade à la plage en plein automne (ok c’était encore l’été, mais chez nous on confond vite !)

+ une jolie librairie : celle là http://www.librairiederivabella.fr/index.php

+ une amie croqueuse de livres

= plein de titres notés !

Parmi ces titres ? Le C.V. de Dieu !

Ce qui m’a attiré ? je mentirais par omission si je ne disais pas : 186 pages et des chapitres d’une page, 2 maxi !!!! la couverture aussi, chouette (mais je marche beaucoup au feeling de couverture, je sais je sais, pas bien !!! mais après tout, il faut bien justifier l’existence des études marketing !!!) ! et enfin, le titre, je trouvais ça original comme thème, surtout en ces temps très troubles où on se demande souvent ce que glande Dieu dans ses cieux !

Enchainement : Noël arrive et je l’ai eu en double ! Si ça ce n’est pas un signe … il fallait donc que je le lise !

L’histoire est basique : Dieu descend sur terre et postule dans une boite. Il rencontre le directeur de la boite (c’est Dieu quand même, ils ne vont pas le mettre avec un simple DRH !!!) et pendant 3 ou 4 jours, ce dernier lit son CV et le commente, pose toutes les questions qui lui viennent …

Pour être franche, le début m’a un peu déçue : c’est quand meme très très farfelu et ça enfonce pas mal de portes ouvertes ! Mais en avançant davantage, certains passages m’ont bien fait rire !!! je ne résiste pas à en retranscrire quelques uns !

L’avant-dernière nuit de Dieu sur Terre

L’entretien s’est terminé à 18h02. Dieu est rentré à sa pension de famille, à pied.

Il ressort à 19h06.

A 19h17, il entre chez un traiteur et en ressort avec un sac de plastique.

A 19h47 : il est de retour à sa pension de famille, il monte dans sa chambre. Il ferme sa porte à clé. Je suis resté devant la porte.

A 20h38 : Dieu a déballé ses achats, une bouteille de vodka, une grosse boite de caviar, un pain de campagne et du beurre demi-sel.

A 22 heures : Dieu a chanté Kalinka.

A 23 heures : Dieu a essayé de chanter l’Internationale puis il s’est endormi en ronflant très fort.

Voila voila … c’est du basique quand même ! le vocabulaire est plus que courant, le phrasé est plutôt parlé. Mais l’humour sauve le truc ! Encore un extrait et j’arrête (ce serait bête que l’article soit plus long que le livre lui-même !!!).

Le contexte ? le directeur interroge Dieu sur l’éternité refusée aux hommes, mais qu’il s’est octroyé pour lui.

– L’éternité c’est pas marrant, et je sais de quoi je cause. Alors, j’ai voulu l’éviter aux hommes. Techniquement, j’étais en mesure de faire un homme éternet. J’ai réalisé une maquette en fonte, mais il était trop lourd et trop bruyant.

Le directeur continue de feuilleter l’album de photos.

– Et cette photo ? On dirait un homme.

– C’est un homme. Après la fonte, et avant la viande, j’ai essayé le fer. C’était plus léger et très résistant, mais avec un gros problème…

– Lequel ?

– La rouille. Pour les habitants des pays secs, c’était pas un problème, mais pour les populations de bord de mer, il n’y avait rien à faire. Avec l’humidité, ils étaient couverts de taches de rouille et ils avaient les cheveux roux.

– C’était laid ?

– Pas forcément, mais ça ne plaisait pas à tout le monde. J’ai arrêté le modèle.

– Mais alors, les Anglais ?

– Ce sont des fins de série.

Pour résumer :

  • Un livre court qui donne l’impression d’être une bête de la lecture et de torcher un livre en 1h !
  • Un livre accessible à absolument tout le monde (sauf les puristes de la langue française qui ne voient pas l’humour mais ne notent que l’écriture du pied gauche, bref : vieux s’abstenir !)
  • Une limite à noter quand même sur la platitude du discours énoncé, sauvé par l’humour. Mais il faut bien avouer que l’on n’est pas plus avancé à la fin qu’au début !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s