La Parole Perdue – Frédéric LENOIR et Violette CABESOS

9782253168867-T

Il y eut un livre, il y eut des nuits, ce fut le second succès !

   Le premier opus, c’était la Promesse de l’Ange, qui m’avait fait passer quelques nuits blanches. Johanna, jeune archéologue, arrivait pour fouiller sur le Mont-Saint-Michel. On apprenait rapidement que ça n’était pas un hasard puisque la jeune femme avait des songes qui la ramenaient, depuis des années, au moment de la construction de l’abbaye.

   Depuis, bizarrement, je suis devenue une des amoureuses du rocher, et même si certains de mes collègues granitiques n’aiment pas ce livre parce qu’il aborde des points délicats et incertains avec certitude, ce que je leur réponds ainsi qu’aux visiteurs qui arrivent le livre en main pour voir les lieux « en vrai » : c’est un roman, et il faut le prendre comme tel, un roman captivant qui accentue la passion déjà puissante des Hommes pour ce rocher fougueux.

Mais ce roman s’achevait d’une manière qui m’a fait hurler puis dire : « il faut une suite !!!! ». Cette suite se fit attendre, je désespérais.

Donc, ce ne fut pas un hasard si, en déambulant dans les ruelles du Mont, j’aperçus le 2nd opus : La Parole Perdue ! Je fondis dessus et tout de suite, me mis à le lire illico …

Johanna a migré sur le chantier de Vézelay, 6 ans se sont écoulés … On découvre de nouveaux lieux : Rome d’abord, la Bourgogne médiévale ensuite, la Bourgogne et l’Italie actuelles.

Ceci dit … j’ai pris 10 ans au moins depuis la Promesse de l’Ange … donc mon oeil critique s’est (un peu seulement malheureusement) développé.

     Même si l’histoire est bien rythmée par ces changements de lieux et d’époques successifs, certaines choses m’ont agacées cette fois. Par exemple, la manie qu’ont les personnages de se raconter entre eux l’Histoire. C’est particulièrement vrai dans les passages antiques. Certes il faut placer le récit et sans doute instruire le lecteur, mais c’est assez lourdement fait !!!.

Démonstration :

– Que penses-tu de ces arrestations, Sextus Livius ? Si Néron a innocenté et rêlaché Paul, j’ai peine à croire qu’aujourd’hui, il choisisse de nous punir !

– N’oublie pas ce que Néron a été capable de faire aux siens.

Il a empoisonné son frère Britannicus, il a fait larder de coups de poignard le ventre de sa propre mère, Agrippine, il a répudié Octavie, sa femme, qui a eu les veines tranchées avant d’être ébouillantée par ses sbires. Il vit dans la luxure et la débauche, et Poppée, son ancienne maîtresse et sa nouvelle épouse, est une créature diabolique qui a une influence très néfaste …

   Autre chose qui m’a un peu déçue : la recette du 1er a fait un excellent gâteau, on la reprend et on change juste un peu la cuisson : on glisse ainsi des songes de Johanna dans l’un à ceux de sa fille (oups, je l’ai dit …) dans l’autre … et bizarrement, les songes de Johanna, là, ont complètement disparu ! Mais rien ne le justifie, après tout, ceux qui les animaient vivaient dans le passé, et si on se réfère à la Promesse de l’Ange, vivaient aussi en Bourgogne, ils pourraient donc revenir un peu, et bien non … nada … C’est un peu décevant car ça manque d’explications.

   Et évidemment, comme c’est la même recette, dans les 100 dernières pages, tout est prévisible. Enfin, pas la fin quand on vit au pays des Bisounours comme moi, mais bon …

   Bon, il n’y a pas que du négatif non plus ! n’exagérons rien !!! On est tout de suite dans le vif de l’action, et on s’attache assez vite aux différents personnages. Ca déjà c’est bien !

Autre chose qui passe pas mal, les descriptions de lieux. Bon, ok, il faut les connaitre un peu ou les googliser (ça a le mérite de les faire découvrir !) pour s’y retrouver mais c’est très beau et assez bien amené ! Démonstration ?!

Cette image là … :
13_vezelay_hd

… s’illustre dans un passage comme ça :

Johanna ignora les bêtes fantastiques et les figures de Sodome qui s’affrontaient autour d’elle et posa le halo de la lampe sur le grand tympan médiéval. Jésus irradiait la tête des apôtres de sa lumière de pierre, qu’il leur transmettait en longs rayons jaillissant de ses mains. Le visage allongé du Christ, au centre de la mandorle, était serein mais déterminé. (…) La lueur plongea dans le subtil drapé de la tunique du Christ, gonflée par le souffle divin. De chaque côté du Sauveur, les apôtres tenaient un livre dans leurs mains. Sous des nuages calmes, ceux placés à sa droite exhibaient un Évangile ouvert tandis que ceux placés à sa gauche portaient, sous les nuées tourmentées d’une tempête, un volume fermé par des rivets. Johanna observa les couvertures scellées.

Pas mal non ?! on s’y retrouve quand même !

Et encore sur Vézelay, une petite phrasounette très efficace et réelle pour tous ceux qui y sont rentrés (ça marche un peu dans tous les édifices romans de Bourgogne en fait … j’ai ce souvenir précis dans Tournus par exemple …) : « La nef romane dégageait une telle beauté, une si grande harmonie que Johanna sentit une vague de chaleur se propager dans son âme ».

Franchement, en voyant ça, vous ne ressentez pas exactement ces mots ???

basilique_de_vezelay_2

Terminons par cette citation (de Jules Roy, j’ai cherché mais … po trouvé ! en tout cas, ça résume bien !) : « Sabbat d’amour, en même temps que matin de résurrection, tel est Vézelay ».

Pour résumer :

  • Un livre qui a le mérite d’aborder le thème historico-spirituel de manière ludique, en présentant évidemment les théories de ses auteurs.
  • Un livre captivant et très abordable (le niveau de lecture est vraiment vraiment pour tous).
  • Un livre qui donne envie de (re)visiter les sites abordés ! nul doute que les guides de Vézelay vont, à l’instar de leurs collègues montois, bientôt voir apparaître des visiteurs ayant un roman sous le bras !!! et rien que ça, c’est la victoire d’un livre !
  • Une fin qui fait hurler : « QUOI ???? MAIS MAIS MAIS IL FAUT UNE SUITE C’EST PAS POSSIBLE ?? ET APRES ELLE VA DIRE QUOI ? ELLE PEUT PAS LAISSER CA EN PLAN COMME CA … » Nan, franchement, je porte plainte si on n’a pas une suite ! Une petite trilogie ce serait pas mal !!!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s